Les souvenirs d’une expatriation

Je me souviens de cet homme au bord de la crise de nerfs qui était en face de moi et s’apprêtait à rentrer dans le bureau de l’inspecteur des impôts qui l’avait contrôlé six mois avant. Quelques minutes avant il m’expliquait qu’il ne comprenait plus rien à la fiscalité française et que sa frustration augmentait de jours en jours, qu’il se sentait devenir prisonnier d’un administratif grandissant, “ils vont nous faire mourir sous ces tonnes de déclarations” ajouta-t-il avec un regard désabusé.  

Qui n’a pas assisté à ces scènes dans le bureau des impôts de sa ville ? Cet homme était chef d’entreprise comme moi, et comme moi il ne demandait qu’à travailler tranquillement. Il rentra dans le bureau et je me mis à réfléchir à la décision que j’avais pris six mois avant, celle de m’expatrier et d’optimiser mon entreprise. C’est au travers de cette introduction que je vais expliquer les étapes qui m’ont amené à faire de cet objectif une envie, puis un but.

Tout d’abord, j’insiste il est inutile de ne considérer que les aspects fiscaux de l’expatriation et il est d’autant plus inutile de succomber qu’aux sirènes de l’offshore, il est par contre nécessaire de considérer les aspects liberté d’entreprendre, qualité de vie et risque personnels. La première étape a été de considérer mon potentiel, le potentiel de mon entreprise et comment je pouvais réaliser cette expatriation.  J’ai donc été amené à considérer les éléments suivants, qualité de vie, liberté d’entreprise et marché, c’est de considérer ces éléments, les aspects fiscaux ont bien entendus été pris en compte mais dans ma grille d’expatriation ils sont arrivés derniers sur le plan professionnel et premier sur le plan personnel. Je me suis souvenu d’un certain nombre d’article que j’avais lus sur différents  site internet et qui expliquait que la fiscalité ne faisait pas tout.

Pour réaliser mon projet j’ai donc décidé de prendre mon courage à deux mains et de partir à la recherche de l’information pour répondre à des questions comme, les aspects successoraux, comment cela se passe-t-il en cas de décès? Comment investir ? Comment vais-je être protégé ? Comment vas se dérouler la scolarité de mes enfants? Mes droits sociaux … ?

Enfin brefs petit à petit, je me suis renseigné et c’est là que toute mes lectures préparatoire m’ont servis, j’avais gardé dans mes favoris l’adresse d’un site internet  qui se proposait de répondre gratuitement à mes questions. J’ai fini par opter pour leur package d’accompagnement et aujourd’hui alors que je viens payer mon exit tax, je revois ma joie, mon parcours, toute cette frustration qui s’est évanouie lorsque mon déménagement a été totalement fini.